Céramiques de Camille Renard-Steinbach


Statuette
Musée de la céramique
» Présentation  » Ressources
Nombre de ressources
33
Statut juridique
Communication réservée

» Ressources

Camille Renard-Steinbach (1859-1863)

Peu de temps après son arrivée à Andenne, cet ingénieur liégeois fonde en 1858 avec son beau-père la société ”Steinbach et Cie ”qui fabrique des produits réfractaires à Seilles. L’année suivante, il acquiert un atelier pour accomplir son rêve : porter l’art de la porcelaine à son apogée. Il engage alors des artisans hors pair et leur donne l’envie de créer du « beau », à l’instar d’autres centres céramiques comme Sèvres. Malheureusement en faillite, la fabrique ferme après à peine cinq ans. Camille Renard retourne à Liège où il enseignera l’histoire de l’art et créera des modèles décoratifs pour les cristalleries du Val Saint-Lambert.

Vers 1870-1880, la porcelaine, comme la faïence, seront supplantées par le grès et les produits réfractaires tandis que John Cockerill se lançait à Andenne dans la brique réfractaire et le grès, couvrant la ville de cheminées.